• Filiation

Qui êtes-vous, jacky Meunier?
Je suis fils de paysan. Je connais le travail de la main. Je sais sa beauté. La main qui transmet, transforme, magnifie. Elle est guidée, toujours, par l’instinct, l’intuition, la sensibilité. La geste paysanne ne se réduit pas à des habitudes mécaniques, standardisées. Le paysan, toujours, est à l’écoute. De sa terre. De ses bêtes. Pour infléchir le travail de sa main en fonction des circonstances.
Ma main, à moi, voulait faire. Mais la terre ne lui parlait pas comme à mon père. C’est en faisant des jardins que j’ai compris ce qu’elle voulait, cette main. Peupler la nature, la faire parler, y faire vivre des sculptures. Et puis j’ai rencontré le métal, son incroyable énergie associée à une extraordinaire légèreté formelle. Lutter avec le métal me permet d’être à l’écoute de l’oeuvre qui va naître, la sentir, la rejeter, l’admettre.

Marie Dubosc
Auteure